WidgetAvisVerifies

Les rites de naissance à travers le monde

- Catégories : Collection Polochon & Cie

Saviez-vous qu’aujourd’hui, il y a une journée internationale pour fêter à peu près tout : on connaît la journée internationale pour les droits des femme le 8 mars, évidemment, mais il y en a aussi de plus insolites comme celle de la lenteur, de la bataille d’oreillers, la journée de la barbe et même de la frite belge ! 

Mais une de celles qu’on préfère, c’est la journée internationale de l’enfant à naître ! Et ça tombe bien. C’est exactement de ça dont on voulait vous parler aujourd’hui ☺

La grossesse, l’accouchement, la maternité… toutes les cultures, depuis que l’humanité existe, célèbre l’enfantement.

Chez nous en France, quand bébé arrive, c’est un grand événement ! On a coutume de couvrir le bébé et la maman de cadeaux ! Et les parents envoient généralement un faire-part de naissance. 

Et dans les autres pays ? Comment ça se passe ?



En Finlande, chaque bébé reçoit une boîte contenant un trousseau de naissance avec couches lavables, bavoirs, un jouet, un livre, des pyjamas, des vêtements, des mitaines, un bonnet, des habits de neige pour le bébé et des serviettes hygiéniques et des coussins d’allaitement pour la maman ! Et le plus génial, c’est que cette boîte de naissance est transformable en berceau ! c’est pour ça qu’on trouve aussi à l’intérieur un matelas et des draps !

bebe finlande

En Écosse, il y a une coutume qui s’appelle « silvering the baby ». Les personnes qui rendent visite au bébé lui mettent dans la main une pièce d’argent ou tout autre objet en argent, pour lui apporter prospérité et bonheur.

Dans le petit village de Castrillo de Murcia en Espagne a lieu (attention les yeux !) le festival du saut de bébé ! Une fois par an, on place sur des matelas dans la rue tous les bébés nés pendant l’année écoulée, et des hommes déguisés en diables sautent par-dessus eux ????

Ce rite pratiqué depuis 1621 bénit les enfants et les lave du péché originel !

Castrillo BB Espagne

Dans certains pays musulmans, on pratique le Aqiqah : c’est une cérémonie qui a lieu 7 jours après la naissance du bébé et au cours de laquelle on lui donnera son nom. On lui rase les cheveux puis on le pèse. La famille remet alors le poids de l’enfant en or ou en argent à une œuvre de charité. 

Au Japon, le cadeau de naissance n’est offert qu’au deuxième mois de l’enfant, le temps que la maman se repose. On donne au bébé une enveloppe d’argent fermée par un ruban et une Sasano-bori : une sculpture en bois de la taille du bébé sur laquelle sont inscris son prénom, son poids, sa date de naissance et sa taille.

bebe japon

En Chine, c’est à la pleine lune qu’on célèbre la naissance du nouveau-né ! le « Moon-Yit » a lieu pendant le premier bain de l’enfant en compagnie de la famille et des proches. On offre de l’argent comme présage de richesse et de bonheur et les parents, eux, offrent en retour à leurs invités des œufs rouges, symboles de fertilité, de chance et de richesse. 

C’est très beau de voir que dans certaines coutumes, les visiteurs et les proches reçoivent eux aussi des présents. C’est un véritable échange, des liens qui se créent et qui se renforcent autour de la naissance d’un autre être humain !

En Suède, on n’offre pas d’argent, mais un cheval de Dalécarlie : c’est une petite figurine en bois peint, rouge et décorée de fleurs en forme de petit cheval. Symbole de force et de courage, de loyauté et de dignité, il représente Sleipnir, le cheval à huit jambes d’Odin dans la mythologie nordique.

Cheval de Dalécarlie Suède

Autre animal fétiche : la cigogne ! Aux Pays-Bas, on les place devant la porte de la maison où le bébé est né pour l’annoncer aux voisins. 

En Amérique latine aussi, les coutumes sont nombreuses ! Au Pérou par exemple, on rase aussi les cheveux des nouveau-nés pour qu’ils repoussent plus épais et on lui offre un chulo, sorte de bonnet péruvien pour ne pas prendre froid.

Mais on pense aussi à la maman : la cuarentena (la quarantaine) est une coutume qui invite la maman à ne rien faire que de s’occuper de son bébé pendant 40 jours. Les amis, la famille et les voisins se relaient chez elle pour s’occuper de toutes les tâches ménagères et des autres enfants.

Il y a aussi beaucoup de croyances autour du cordon ombilical et au placenta : au Japon, on met un petit bout de cordon dans une jolie boite qu’on offre aux parents. Ça représente la santé de l’enfant et le lien indéfectible qui l’unit à sa mère.

En Indonésie, on enterre le placenta avec une petite graine et l’enfant s’occupera ensuite de l’arbre qui aura poussé dessus pour lui enseigner l’importance de la responsabilité.

Il y a plusieurs siècles, certaines coutumes étaient incroyables :

Les Comanches, tribu d’Indiens d’Amérique, s’accroupissaient sur des pierres chaudes pendant le travail de l’accouchement. On disait que la douleur des brûlures soulageaient de la douleur de l’accouchement. Bon pas certaine d’avoir envie de tester  ☺

Dans l’Égypte ancienne, le sang menstruel était considéré comme un médicament, c’est pour cela qu’on en frottait le nouveau-né pour le protéger des mauvais esprits, alors que chez les mayas, on nouait une cordelette rouge autour de son poignet !

Et vous ? Avez vous une coutume familiale particulière pour les naissances ?

On s’est particulièrement régalé à faire cet article ... on espère que vous aurez autant de plaisir que nous à découvrir ces rituels, coutumes, croyances ... qui donnent encore plus de magie à la naissance d’un BB... 



Manuela

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire